The National Office of Mines
REPUBLIC OF TUNISIA
Ministry of Energy, Mines
and Renewable Energy
NOM's RSS Feed
user
password
News
Invest in Tunisia
Useful links
Online resources
Online Poll
What do you think of our site ?
Excellent
Not bad
Medium
So bad


View Poll Results

Search Biblio.
:: Documentation and Editions >> Research library
 

[ Search by author ] [ Search keyword ] [ Search by index ] [ Search by category ]



title of the reference :  Salinisation des nappes côtières
Publication Date: 2005
Author : Trabelsi Raouida, Zairi Moncef, Smida Habib, Ben Dhia Hamed
Catalogue type : Livre
Catalogue reference : Vol.337, N°5 C. R. Géoscience Vol.337, N°5 Salinisation des nappes côtières cas de la nappe nord du Sahel de Sfax, Tunisie Les eaux souterraines connaissent une dégradation de leur qualité en relation avec l'augmentation de la demande résutant de l'accroissement démographique rapide, l'urbanisation accélérée, la diversification des activités économiques et agricoles et l'amélioration du niveau de vie des citoyens. Cette dégradation est généralement exprimée par la salinisation et la contamination de ces eaux. La détermination de l'origine de la salinité des eaux de la nappe phréatique nord du Sahel de Sfax a été approchée à partir de l'étude de l'évolution dans l'éspace des éléments chimiques majeurs. L'interprétation des données d'analyse et la répartition des eaux souterraines en groupes homogènes sont réalisées en utilisant les diagrammes de Stiff, de Durov étendu et d'éléments pris deux à deux. L'étude a revélé une variété d'origines et de processus de la salinisation des eaux souterraines. Ainsi, dans la partie amont, ce phénomène serait dû essentiellement à la dissolution/précipitation des minéraux de la formation réservoir (groupe I). L'effet du mouvement de retour des eaux d'irrigation et de pompage intensif est considéré comme étant la principale origine de la minéralisation des eaux des groupes II et III, caractérisées par des réactions d'échange ionique direct et de mélange. L'anomalie de forte salinité observée au niveau de la zone Hazeg est expliquée par une contamination de la nappe par les eaux de mer. Cette hypothèse d'intrusion marine est justifiée par les fortes teneurs en chlorures dues à la présence de réactions d'échange cationique inverse (groupe IV) et par une piézomètrie inférieure au niveau de la mer. bibliogr. rés. FRA/ANG nappe ; hydrochimie ; salinité ; intrusion eau salée ; eau souterraine ; piézométrie ; Tunisie ; Tunisie Orientale-Sahel ; Sfax Zairi Moncef Smida Habib Ben Dhia Hamed Trabelsi Raouida Hydrogéologie
Indexation decimale : Hydrogéologie
Keywords : nappe ; hydrochimie ; salinité ; intrusion eau salée ; eau souterraine ; piézométrie ; Tunisie ; Tunisie Orientale-Sahel ; Sfax
Summary : Les eaux souterraines connaissent une dégradation de leur qualité en relation avec l'augmentation de la demande résutant de l'accroissement démographique rapide, l'urbanisation accélérée, la diversification des activités économiques et agricoles et l'amélioration du niveau de vie des citoyens. Cette dégradation est généralement exprimée par la salinisation et la contamination de ces eaux. La détermination de l'origine de la salinité des eaux de la nappe phréatique nord du Sahel de Sfax a été approchée à partir de l'étude de l'évolution dans l'éspace des éléments chimiques majeurs. L'interprétation des données d'analyse et la répartition des eaux souterraines en groupes homogènes sont réalisées en utilisant les diagrammes de Stiff, de Durov étendu et d'éléments pris deux à deux. L'étude a revélé une variété d'origines et de processus de la salinisation des eaux souterraines. Ainsi, dans la partie amont, ce phénomène serait dû essentiellement à la dissolution/précipitation des minéraux de la formation réservoir (groupe I). L'effet du mouvement de retour des eaux d'irrigation et de pompage intensif est considéré comme étant la principale origine de la minéralisation des eaux des groupes II et III, caractérisées par des réactions d'échange ionique direct et de mélange. L'anomalie de forte salinité observée au niveau de la zone Hazeg est expliquée par une contamination de la nappe par les eaux de mer. Cette hypothèse d'intrusion marine est justifiée par les fortes teneurs en chlorures dues à la présence de réactions d'échange cationique inverse (groupe IV) et par une piézomètrie inférieure au niveau de la mer.
Exemplaries : TU2203


 

NOM’s head office 24, Street of Energy, 2035 Charguia - Tunis | BP: 215 - 1080 Tunis Cedex - Tunisia | Phone:(216) 71 808 013 / 71 808 266 - Fax (216) 71 808 098
All rights reserved © 2003-2017 National Office of Mines
Last update : 26-10-2017