Office National Des Mines
Republique Tunisienne
Ministère de l'Energie, des Mines
et des Energies Renouvelables
Flux RSS ONM
utilisateur
mot de passe
Nouveautés
Investir en Tunisie


Liens Utiles
Ressources en lignes
Sondages en ligne
Que pensez-vous de notre site ?
Excellent
Pas mal
Moyen
Mediocre


Voir résultats des sondages
Ressources Minérales - Substances minières
:: Ressources Minérales >> Substances minières
 

Industrie minérale extractive en Tunisie

Les mines tunisiennes peuvent s’enorgueillir d’un passé glorieux qui doit nous ramener vraisemblablement à l’époque romaine.
Jebel Ressas (1869) et Jebba (1874) ont constitué les premières entreprises minières en Tunisie pour l’exploitation du plomb-zinc.
Plusieurs cycles d’exploitation, à caractère sélectif, ont caractérisé la période coloniale en Tunisie, amenant à la veille de la première guerre mondiale, à une production annuelle record de 4.000 tonnes de minerai de zinc, 6.000 tonnes de minerai de plomb et 60.000 tonnes de minerai de fer.
Avec l’indépendance du pays en 1956, le secteur minier a constitué un élément important dans l’économie tunisienne. L’activité extractive a été à la base d’une industrialisation diversifiée et performante : El Fouledh (1965) pour le fer et l’industrie Chimique du Fluor (1976) pour le spath-Fluor.
La chute des cours des métaux au début des années 90, a entrainé la fermeture de la majeure partie des mines tunisiennes, notamment, celle de Jebel Hallouf-Sidi Bou Aouan en 1990, de Zriba et de Hammam Jedidi en 1992. Avec la fermeture en 2005 des mines de Bou Grine, de Fej Lahdoum et de Bou Jabeur, l’industrie minérale extractive se limite aujourd’hui aux seuls gîtes de fer de Jerissa et de Tamera dont la production a connu ces dernières années une chute sensible.

Les potentialités minières de la Tunisie

L’effort de la recherche minière a été focalisé depuis 1994 sur des opérations stratégiques à caractère d’infrastructures géologiques et minières afin d’inciter les opérateurs miniers à investir dans ce secteur.
L’inventaire gîtologique, réalisé sur l’ensemble du territoire national, a permis de recenser plus de 600 indices, groupements d’indices et gisements ayant fourni, pour l’essentiel, du Plomb, du Zinc et du Fer.
Il y’a lieu de noter aussi que ces travaux ont permis de définir trois provinces métallogéniques qui constituent actuellement les meilleurs pôles attractifs des investissements pour la recherche détaillée :

  • Le domaine des nappes de charriage caractérisé par un magmatisme bimodal (acide puis basique d’âge Mio-Pliocène) à haut potentiel métallique (Pb-Zn, Cu, Hg, As, Sb, métaux nobles). Les principales expressions de ce type sont : Tamera (Fe), Jebel Hallouf-Sidi Bou Aouan (Pb-Zn), Oued Maaden et Jebel Arja (Hg), Fej Hassene (Pb-Zn), etc.
    Plusieurs gîtes furent exploités (Oued Maaden, Chouichia, Jalta, Khanguet Kef Tout, etc.). Le plus important fut celui de Jebel Hallouf- Sidi Bou Aouan qui a fourni l’essentiel de la production de la zone (565.000 tonnes métal-Pb et 82.000 tonnes métal-Zn). Le tonnage extrait de cette zone est estimé à 1 MT Pb, 272.000 T Zn, 9 MT Fe et 74.000 T Hg.
  • La zone des diapirs marquée par de nombreuses structures anticlinales de direction NE-SW à cœur occupé par le Trias salifère. Des minéralisations à Zn-Pb-Fe-Ba-Sr (Cu), liées aux dômes triasiques, sont exprimées en amas stratoïdes et en colonnes au sein de l’enveloppe des diapirs et dans la zone de contact Trias-couverture (les formations bréchiques de type « Cap-rock »). Les principaux gisements de ce type sont : Bou Grine (Pb-Zn), Fej Lahdoum (Pb-Zn), Sakiet Sidi Youssef (Pb-Zn), Garn Halfaya (Pb-Zn), Lakhouat (Pb), etc. La zone des dômes triasiques a fourni 1 MT Pb, 1.5 MT Zn, 41 MT Fe et 400.000 T BaSO4.
    Le gisement de Bou Grine a fourni 87.000 T Pb et 640.000 T Zn ; Celui de Fej Lahdoum 81.000 T Pb et 150.000 T Zn ; le gisement de Jerissa a fourni 40 MT Fe.
  • Le domaine de la plateforme carbonatée caractérisé par la rareté des affleurements de Trias et morcelés par des fossés orientés NW-SE à E-W. Il présente deux types de paragenèses en relation avec une Inconformité régionale et encaissées par des calcaires construits à para - construits. Les corps minéralisés, de type sécant, sont représentés, pour l’essentiel, par des poches karstiques :
    • Des concentrations à Zn-Pb-Sr-Ba-Fe (F) encaissées par les calcaires de la formation Serj d’âge Aptien supérieur : Sidi Amor Ben Salem-Jebel Slata (Pb-Ba-Fe), Bou Jabeur (Ba-F-Pb-Zn), Jerissa (Fe), Lajred (Ba-Pb-Cu), Loridga, etc.
      La mine de Bou Jabeur 41.000 T Zn et 57.000 T Pb sous forme de galène argentifère (500 g/tonne Ag) ; Loridga (3.500T de calamine), Jebel Trozza (97.000T de Pb et 3.000T de Zn), Jebel Touila (7.700T de Zn et 6.200T de Pb), Jebel Labeid (2.200T de Plomb), J. Chaambi (11.000 T Pb) et J. Lajred (12.000 T Pb et 15.000 T Zn).
    • Des expressions dont le potentiel économique est essentiellement fluo-barytique (F-Ba-Sr-Zn-Pb) en relation avec les calcaires d’âge jurassique supérieur (Province fluorée de la dorsale jurassique). Les gîtes de ce type sont : Hammam Zriba qui a fourni 732.000 T de Spath Fluor et 18.000 T de Barytine, Hammam Jedidi (37.000 T de Spath Fluor et 113.000 T de Barytine), J. Ressas (122.000 T de Pb et 165.000 T Zn) et Sidi Taya (41.000 T de Pb), etc.
      Le tonnage du minerai marchand extrait de la province fluorée est évalué à 791.000 T Spath Fluor, 130.000 T de Barytine, 163.000 T de Pb et 165.000 T de Zn.
      A titre indicatif, les réserves du bassin phosphaté de Gafsa sont estimées à 1,5 Milliards de tonnes à 24% P2O5. Celles de Sraa Ouartane sont de l'ordre de 2,5 Milliards de tonnes à environ 15% de P2O5.
      Le bassin phosphaté de Gafsa a fourni plus de 300 Millions de tonnes.
      Le tonnage extrait de l’ancien bassin de Kalaa Khasba est de l’ordre de 15 MT de phosphate métallurgique.
Les zones potentielles pour la recherche de gisements

Pour l’avenir de l’exploration minière en Tunisie, un nouveau chapitre doit être abordé, c’est ‘’la recherche de gisements aveugles’’ dans des structures dépourvues d’indices (affleurantes ou sub-affleurantes). La découverte par l’ONM du gisement à F-Pb-Zn-Ba-Sr de Guebli (Province fluorée) en est la plus belle illustration.


Galerie romaine de Jebel Hallouf


Ancienne exploitation plombo-zincifère de Jebba


La mine de fer de Tamera


Minéralisation fluo-barytique de la mine de Hammam Zriba


Les principaux domaines métallogéniques de la Tunisie
(Agrandir - cliquer ici)


Aspect de la minéralisation mercurielle de la mine de Jebel El Arja


Minéralisation plombo-zincifère de Fej Lahdoum


Aspect de la minéralisation Fluo-barytique de la mine de Jebel Bou Jabeur


Le gisement de Hammam Zriba


Les phosphates de Sraa Ouartane


 

Siège social de l'ONM 24,rue de L'Energie, 2035 La Charguia - Tunis | BP: 215 - 1080 Tunis Cedex - Tunisie | Tél:(216) 71 808 013 / 71 808 266 - Fax (216) 71 808 098
Tous droits réservés © 2003-2017 Office National des Mines
Dernière mise à jour : 26-10-2017