Office National Des Mines
Republique Tunisienne
Ministère de l'Energie, des Mines
et des Energies Renouvelables
Flux RSS ONM
utilisateur
mot de passe
Nouveautés
Investir en Tunisie


Liens Utiles
Ressources en lignes
Sondages en ligne
Que pensez-vous de notre site ?
Excellent
Pas mal
Moyen
Mediocre


Voir résultats des sondages
Recherche Biblio.
:: Documentation et Editions >> Recherche Biblio.
 

[ Recherche par auteurs ] [ Recherche mots clés ] [ Recherche par indexation ] [ Recherche par catégorie ]



Titre de la référence :  Gîtologie des concentrations minérales stratiformes.
Date de publication : 1970
Auteurs : Nicolini Pierre
Type de catalogue : Livre
Référence du catalogue : Gîtologie des concentrations minérales stratiformes. " Ouvrage solidement documenté qui traite d'un sujet important du point de vue économique puisque la moitié de la production mondiale provient de ces gîtes ""stratiformes"", c'est-à-dire des gîtes métallifères dans la genèse desquels sont intervenus des processus sédimentaires. Essentiellement descriptif, les différents aspects du milieu où se situent les gisements (paléogéographie, sédimentologie, biologie)sont examinés avant la description des minéralisations, ce qui conduit à définir des métallotectes qui permettent finalement d'aborder les méthodes de l'exploration minérale. Les problèmes de genèse sont réduits à un seul chapitre, tandis que d'autres font l'objet de développements substantiels, par ex : les paléoclimats (qui ont joué un rôle important dans le dépôt des sédiments), la dynamique de la sédimentation, la paélotopographie (effet socle-couverture), la biologie du milieu, la géométrie de la répartition des gisements (linéaments et ""ceintures"")et la gîtologie dans les milieux marins actuels. De très nombreux exemples sont pris en Afrique - notamment en Tunisie accessoirement au Maroc - au sujet des gîtes de plomb, zinc, barytine, fluorine, fer. L'auteur décrit en particulier, à propos des cartes géologiques de la Tunisie : stratigraphie, paléogéographie, sédimentologie, tectonique, etc., et montre comment ces différents ""métallotectes"" conduisent à définir des guides de prospectio. Ce modèle pouvant d'ailleurs être transposé à d'autres pays, le Maroc par ex. La bibliographie, importante, est placée à la fin de chaque chapitre et les index (amtières, géographiques et auteurs)en facilitent la consultation [J.-P. Schaer, A. Guébhard, Neuchâtel, 1971, pp. 428-429, a donné un compte rendu critique de cet ouvrage].*" référ. bibliog. index gîte ; gîte stratiforme ; genèse ; paléogéograpjie ; métallotecte ; prospection ; Afrique ; Tunisie ; Maroc Nicolini Pierre Gîtologie Gauthier-Villars
Indexation décimale : Gîtologie
Mots-clés : gîte ; gîte stratiforme ; genèse ; paléogéograpjie ; métallotecte ; prospection ; Afrique ; Tunisie ; Maroc
Résumé : " Ouvrage solidement documenté qui traite d'un sujet important du point de vue économique puisque la moitié de la production mondiale provient de ces gîtes ""stratiformes"", c'est-à-dire des gîtes métallifères dans la genèse desquels sont intervenus des processus sédimentaires. Essentiellement descriptif, les différents aspects du milieu où se situent les gisements (paléogéographie, sédimentologie, biologie)sont examinés avant la description des minéralisations, ce qui conduit à définir des métallotectes qui permettent finalement d'aborder les méthodes de l'exploration minérale. Les problèmes de genèse sont réduits à un seul chapitre, tandis que d'autres font l'objet de développements substantiels, par ex : les paléoclimats (qui ont joué un rôle important dans le dépôt des sédiments), la dynamique de la sédimentation, la paélotopographie (effet socle-couverture), la biologie du milieu, la géométrie de la répartition des gisements (linéaments et ""ceintures"")et la gîtologie dans les milieux marins actuels. De très nombreux exemples sont pris en Afrique - notamment en Tunisie accessoirement au Maroc - au sujet des gîtes de plomb, zinc, barytine, fluorine, fer. L'auteur décrit en particulier, à propos des cartes géologiques de la Tunisie : stratigraphie, paléogéographie, sédimentologie, tectonique, etc., et montre comment ces différents ""métallotectes"" conduisent à définir des guides de prospectio. Ce modèle pouvant d'ailleurs être transposé à d'autres pays, le Maroc par ex. La bibliographie, importante, est placée à la fin de chaque chapitre et les index (amtières, géographiques et auteurs)en facilitent la consultation [J.-P. Schaer, A. Guébhard, Neuchâtel, 1971, pp. 428-429, a donné un compte rendu critique de cet ouvrage].*"
Exemplaires : Morin p. 408/1


 

Siège social de l'ONM 24,rue de L'Energie, 2035 La Charguia - Tunis | BP: 215 - 1080 Tunis Cedex - Tunisie | Tél:(216) 71 808 013 / 71 808 266 - Fax (216) 71 808 098
Tous droits réservés © 2003-2017 Office National des Mines
Dernière mise à jour : 26-10-2017